interlinéaire

interlinéaire

interlinéaire [ ɛ̃tɛrlineɛr ] adj.
• v. 1380; lat. médiév. interlinearis, de inter et linea « ligne »
Didact. Qui est écrit dans l'interligne. Gloses, notes, scolies interlinéaires. Traduction interlinéaire, où chaque ligne de texte est accompagnée de sa traduction, dans l'interligne.

interlinéaire adjectif (latin médiéval interlinearis, du latin linea, ligne) Qui est écrit dans l'interligne. Se dit d'une traduction placée dans les interlignes du texte.

⇒INTERLINÉAIRE, adj.
Qui est écrit dans les interlignes. Glose interlinéaire (v. glose B).
Traduction interlinéaire. Traduction mot à mot placée entre les lignes du texte original. Fais-tu des traductions interlinéaires? Il n'y a que ce moyen d'apprendre (STENDHAL, Corresp., 1804, p. 60).
Composition interlinéaire. Composition (v. ce mot I A 3 b) qui comporte des gloses ou une traduction interlinéaires. Dans la composition interlinéaire, il importe que les mots les plus courts, soit du texte, soit de la traduction, se trouvent exactement au milieu des plus longs (É. LECLERC, Nouv. manuel typogr., 1932, p. 249).
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1389 (vens) interlineayres « (vents) placés entre les quatre vents principaux qui composent la rose des vents » (PHILIPPE DE MÉZIÈRES, Songe du V. Pèlerin, éd. G. W. Coopland, t. 1, p. 582); 2. 1564 glose interlineaire (RABELAIS, Cinquième Livre, XXVI, éd. Ch. Marty-Laveaux, p. 106). Empr. au lat. médiév. interlinearis « qui est écrit dans l'interligne » (dep. le XIIe s. ds LATHAM; NIERM.).

interlinéaire [ɛ̃tɛʀlineɛʀ] adj.
ÉTYM. 1564, glose interlinéaire; v. 1380, autre sens (vens interlineayres); lat. médiéval interlinearis, de inter-, et lat. class. linea « ligne ».
Didact. Qui est écrit dans l'interligne, dans les interlignes. || Gloses, notes, scolies interlinéaires.Traduction interlinéaire, où chaque ligne de texte est accompagnée de sa traduction, dans l'interligne. || Édition, version interlinéaire d'un texte grec, de la Bible.
0 Les savants ont compulsé les manuscrits, interrogé les scholies — les marginales, les intermarginales et les interlinéaires (…)
G. Duhamel, Refuges de la lecture, I, p. 26.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • interlinéaire — (in tèr li né ê r ) adj. Qui est écrit dans l interligne, dans les interlignes. Glose interlinéaire.    Éditions interlinéaires, éditions de textes latins, grecs ou en langue étrangère quelconque, dans lesquelles chaque ligne de texte est ramenée …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • INTERLINÉAIRE — adj. des deux genres Qui est écrit dans l interligne, dans les interlignes. Glose interlinéaire. Traduction interlinéaire …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • INTERLINÉAIRE — adj. des deux genres Qui est écrit dans l’interligne, dans les interlignes. Glose interlinéaire. Traduction interlinéaire, Où chaque ligne de texte est accompagnée de la traduction …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • interliniar — INTERLINIÁR, Ă, interliniari, e, adj. Care este scris sau tipărit între rânduri. [pr.: ni ar. – var.: interlineár, ă adj.] – Din fr. interlinéaire. Trimis de valeriu, 21.07.2003. Sursa: DEX 98  interliniár/interlineár adj. m. (sil. ni ar / ne… …   Dicționar Român

  • glose — [ gloz ] n. f. • XIIe; bas lat. glosa « mot qui a besoin d être expliqué », gr. glôssa « langue » 1 ♦ Annotation entre les lignes ou en marge d un texte, pour expliquer un mot difficile, éclaircir un passage obscur. ⇒ explication, interprétation …   Encyclopédie Universelle

  • Illiade — Iliade Achille sacrifiant à Zeus, manuscrit de l’Iliade de la Bibliothèque Ambrosienne de Milan (Ve siècle) …   Wikipédia en Français

  • L'Iliade — Iliade Achille sacrifiant à Zeus, manuscrit de l’Iliade de la Bibliothèque Ambrosienne de Milan (Ve siècle) …   Wikipédia en Français

  • L’Iliade — Iliade Achille sacrifiant à Zeus, manuscrit de l’Iliade de la Bibliothèque Ambrosienne de Milan (Ve siècle) …   Wikipédia en Français

  • TRADUCTION — Le mot traduction provient du verbe traduire, dont l’origine est le verbe latin traducere : «faire passer». Le sens le plus courant est: «faire passer un texte d’une langue à une autre». Dans d’autres langues telles que l’anglais (translate ) et… …   Encyclopédie Universelle

  • version — (vèr si on) s. f. 1°   Au propre, action de tourner, sens qui n est usité que dans le langage de l obstétrique. Déplacement ou changement de position que les accoucheurs font éprouver au foetus lorsqu il ne se présente pas dans sa position… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”